french.xinhuanet.com
 

Les Etats-Unis et le Japon ne sont pas qualifiés pour définir l'ordre international (porte-parole)

 
| Publié le 2021-04-19 à 21:55

BEIJING, 19 avril (Xinhua) -- Les Etats-Unis et le Japon n'ont ni le droit ni la qualité de représenter la communauté internationale, de définir l'ordre international ou d'imposer leurs normes aux autres, a déclaré lundi Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le porte-parole s'est ainsi exprimé lors d'un point de presse lorsqu'il a été invité à commenter les questions liées à la Chine mentionnées dans un communiqué conjoint publié récemment par les dirigeants américain et japonais.

Il n'y a qu'un seul système dans le monde, c'est le système international centré autour des Nations unies, et il n'y a qu'un seul ensemble de règles, à savoir les normes de base régissant les relations internationales basées sur la Charte des Nations unies, a indiqué M. Wang. Selon lui, les Etats-Unis et le Japon, en parlant de "liberté" et d'"ouverture", s'allient en réalité pour former des cliques et incitent à la confrontation des blocs, ce qui constitue une menace réelle à la paix et à la stabilité régionales et compromet les règles et ordres internationaux.

Sur les questions des droits de l'homme, le Japon et les Etats-Unis ont des dettes envers les peuples chinois et du monde, a fait observer M. Wang, citant les catastrophes infligées aux peuples chinois et asiatiques par la guerre d'invasion du Japon dans les années 1930 et les guerres incessantes lancées par les Etats-Unis dans des terres étrangères, qui ont tué plus de 800.000 personnes depuis 2001, dont 300.000 civils.

Au lieu d'utiliser les questions des droits de l'homme comme un prétexte pour s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, le Japon et les Etats-Unis doivent réfléchir sur leur propre histoire d'invasion et corriger leurs actes erronés de violation des droits de l'homme du peuple d'autres pays.

Selon lui, pour la partie japonaise, la tâche la plus pressante, c'est de faire face aux préoccupations solennelles des pays voisins et de la communauté internationale, et de cesser immédiatement l'application de la décision de rejeter les eaux contaminées nucléaires dans la mer.

Le porte-parole a indiqué que la politisation et la stigmatisation de la COVID-19 par les Etats-Unis avaient non seulement gravement touché le peuple américain, mais aussi créé des obstacles pour la coopération internationale dans la lutte contre la COVID-19.

Les Etats-Unis et le Japon doivent arrêter leurs manoeuvres politiques sur la lutte contre l'épidémie, chérir la vie, respecter la science et faire davantage d'efforts concrets pour promouvoir la coopération internationale dans la lutte contre l'épidémie, au lieu de causer des troubles, a ajouté M. Wang.

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par e-mail à xinhuanet_french@news.cn

Les Etats-Unis et le Japon ne sont pas qualifiés pour définir l'ordre international (porte-parole)

| Publié le 2021-04-19 à 21:55

BEIJING, 19 avril (Xinhua) -- Les Etats-Unis et le Japon n'ont ni le droit ni la qualité de représenter la communauté internationale, de définir l'ordre international ou d'imposer leurs normes aux autres, a déclaré lundi Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le porte-parole s'est ainsi exprimé lors d'un point de presse lorsqu'il a été invité à commenter les questions liées à la Chine mentionnées dans un communiqué conjoint publié récemment par les dirigeants américain et japonais.

Il n'y a qu'un seul système dans le monde, c'est le système international centré autour des Nations unies, et il n'y a qu'un seul ensemble de règles, à savoir les normes de base régissant les relations internationales basées sur la Charte des Nations unies, a indiqué M. Wang. Selon lui, les Etats-Unis et le Japon, en parlant de "liberté" et d'"ouverture", s'allient en réalité pour former des cliques et incitent à la confrontation des blocs, ce qui constitue une menace réelle à la paix et à la stabilité régionales et compromet les règles et ordres internationaux.

Sur les questions des droits de l'homme, le Japon et les Etats-Unis ont des dettes envers les peuples chinois et du monde, a fait observer M. Wang, citant les catastrophes infligées aux peuples chinois et asiatiques par la guerre d'invasion du Japon dans les années 1930 et les guerres incessantes lancées par les Etats-Unis dans des terres étrangères, qui ont tué plus de 800.000 personnes depuis 2001, dont 300.000 civils.

Au lieu d'utiliser les questions des droits de l'homme comme un prétexte pour s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine, le Japon et les Etats-Unis doivent réfléchir sur leur propre histoire d'invasion et corriger leurs actes erronés de violation des droits de l'homme du peuple d'autres pays.

Selon lui, pour la partie japonaise, la tâche la plus pressante, c'est de faire face aux préoccupations solennelles des pays voisins et de la communauté internationale, et de cesser immédiatement l'application de la décision de rejeter les eaux contaminées nucléaires dans la mer.

Le porte-parole a indiqué que la politisation et la stigmatisation de la COVID-19 par les Etats-Unis avaient non seulement gravement touché le peuple américain, mais aussi créé des obstacles pour la coopération internationale dans la lutte contre la COVID-19.

Les Etats-Unis et le Japon doivent arrêter leurs manoeuvres politiques sur la lutte contre l'épidémie, chérir la vie, respecter la science et faire davantage d'efforts concrets pour promouvoir la coopération internationale dans la lutte contre l'épidémie, au lieu de causer des troubles, a ajouté M. Wang.

010020070770000000000000011107421398913201